Nouveautés et Actualités·Vêtements de Travail

Risques d’accident : Vêtements de Travail et EPI

accident vetement travail diapason

Le nombre d’accidents du travail baisse régulièrement France : en 2016, on a compté 626 227 accidents du travail contre 1 011 777 en 1955, 38 % de moins mais tout de même 1715 accidents du travail chaque jour. Une personne sur quatre, en France, déclarait avoir été blessée au travail, au moins une fois au cours de sa carrière.

La baisse régulière des accidents du travail tient aux progrès réguliers enregistrés dans certains secteurs comme le bâtiment (–29 % en 10 ans). Cependant, au niveau des aides et soins à la personne on note +45% d’accidents depuis 10 ans. Des baisses et des hausses à surveiller pour des niveaux restants très hauts.

Les principaux domaines d’accidents du travail

manutention-manuelle-accident-travail-diapason

chutes-accident-travail-diapason

La manutention est à l’origine de 53 % des accidents, suivi par les chutes (25 %) et par les accidents liés à l’outillage à main (9 %).

 

Quel taux de mortalité pour les accidents du travail ?

S’ils sont fréquents, ils sont moins meurtriers que les accidents routiers (88.903 en 2016), première cause de décès. Le nombre d’accidents du travail mortels a été divisé par 4 passant de 2046 en 1956 à 514 en 2016.

Accidents du travail : fréquence et taux de sinistralité

Le taux de sinistralité correspond au nombre d’accidents du travail enregistrés chaque année pour 1000 salariés : il est de 33,8 en France en 2016 contre 118 il y a 60 ans (–71 %).

 

Les secteurs les plus touchés par les accidents du travail

Deux métiers sont particulièrement touchés par les accidents du travail : les métiers du BTP avec un taux de 94,6 accidents du travail pour les salariés ainsi que les métiers des aides et des soins à la personne. Un nombre d’accidents trois fois plus élevé que la moyenne.

Enfin, ces accidents arrivent pour 75 % sur le lieu de travail habituel, contre 5% lors d’un déplacement. Une explication connue est un type de comportement qui se retrouve dans les accidents de la route : routine, habitude, perte de vigilance.

Une cible majoritaire d’accidenté

On peut noter dans ces chiffres des tendances fortes. Par exemple, les hommes sont plus touchés que les femmes (pour plus de 65% des AT). Ce chiffre est peut-être expliqué par le fait que les secteurs plus à risque sont traditionnellement occupés par des hommes (BTP, métallurgie, etc.).

Deux tranches d’âge sont particulièrement exposées, la tranche 40 à 49 ans et la tranche 50 à 59 ans, qui cumulent à elles deux un total de 41,8% du total des accidents de travail.

Accidents du travail : combien de journées perdues ?

Selon l’assurance-maladie les accidents du travail ont causé la perte de 41,3 millions de journées de travail en 2016 soit l’équivalent de 165 126 temps plein.

Le TOP 3 des zones les plus touchées

  • Les membres inférieurs à 24,5%
  • La zone dos-rachis-moelle épinière à 21,1%
  • Les doigts et les mains à 19,8%

Par ailleurs, la maladie professionnelle la plus fréquente est représentée à 87% par les troubles musculo-squelettiques.

EQUIPEMENT-DE-PROTECTION-INDIVIDUELLE-diapason

S’équiper en fonction de son domaine d’activité

Le plus important est de porter des vêtements de travail, des équipements de protection individuelle et d’adopter les bons gestes en fonction de son activité. Il est préférable de trop s’équiper que pas assez pour diminuer les risques d’accidents au travail.

De plus en plus de vêtements de protection performants apparaissent pour répondre aux normes et pour protéger les porteurs de manière optimale.

Chaque année, nous retrouvons le 28 avril la journée mondiale pour la sécurité et la santé au travail.

Le port de vêtements de travail et chaussures de sécurité s’impose dans de nombreuses professions. Dès l’instant que l’employeur impose le port d’une tenue de travail, il doit en assurer l’entretien et l’utilisation effective d’après l’article R4321-4 du Code du Travail.

La réduction de la fréquence et de la gravité des accidents du travail depuis une décennie est largement liée à la prévention, aux actions de sensibilisation sur les comportements à risques en entreprise et le port obligatoire des équipements de protection individuelle adaptés à l’activité.

Il est aussi important d’adopter une démarche globale de prévention afin d’avoir une bonne culture de la sécurité au travail pour aider à diminuer les risques d’accident du travail.