Focus Produits·Textiles et Matériaux·Vêtements de Travail

Vêtements ATEX / Multirisques : Protection Multinormes

Vetement ATEX Multirisques Protection Multinormes

Dans de nombreuses activités, des travailleurs peuvent être exposés à plusieurs risques à la fois. Les vêtements ATEX multirisques vont permettre de protéger l’utilisateur contre tout ou partie de ces dangers, car ils auront été conçus dans le respect de plusieurs normes. La conception d’un vêtement multirisques et son support de tissu dépendront des normes liées à l’articles. La ligne Techline de la marque Muzelle Dulac répond aux exigences de 5 normes : EN 11611, EN 11612, EN 1149-5, EN 13034, IEC 61482-2.

Vetement ATEX Multirisques Diapason

Qu’est-ce que la Réglementation ATEX ?

La réglementation ATEX (ATmosphère EXplosive) s’applique en France en vertu du respect des exigences du Code du travail. La réglementation dite ATEX demande à tous les chefs d’établissement de maîtriser les risques relatifs à l’explosion de ces atmosphères. C’est pourquoi, il est nécessaire de réaliser une évaluation du risque d’explosion dans l’entreprise pour identifier tous les lieux où peuvent se former des atmosphères explosives.

Dans le domaine des atmosphères explosives, on parle des normes ATEX qui font référence à la famille IEC 60079.

On parle également de zone ATEX qui est normalisée en fonction de son degré de dangerosité. L’employeur a la charge de diviser le lieu de travail en zones liées à la présence d’une atmosphère explosive.

panneaux-signalisation-zone-atex

Protection Multinormes

ISO EN 11611 (Avril 2015)

EN_ISO_11611

Vêtements de protection correspondant à des EPI de catégorie 2 utilisés pendant le soudage et les techniques connexes. Cette norme de 2015 remplace l’ancienne norme EN 470-1 datant de 1995 et elle spécifie les exigences essentielles de sécurité minimales.

Ce type de vêtements de protection est destiné à protéger celui qui le porte contre :

  • les projections (petites projections de métal en fusion),
  • le contact de courte durée avec une flamme,
  • la chaleur radiante provenant de l’arc,
  • le contact accidentel avec un conducteur électrique à un voltage supérieur à approximativement 100 Volts en courant continu dans des conditions normes de soudage (certain degré d’isolation électrique).

La sueur, les salissures ou d’autres polluants peuvent affecter le niveau de protection apporté contre un contact accidentel avec un conducteur électrique à ces voltages.

La présente norme spécifie deux classes avec des exigences de performance différentes, la classe 1 étant la plus faible et la classe 2 la plus élevée :

  • Classe 1 : protection contre des risques faibles lors de techniques de soudage et les situations provoquant le moins de projections et une chaleur radiante faible.
  • Classe 2 : protection contre les risques plus importants lors de techniques de soudage et les situations provoquant plus de projections et une chaleur radiante élevée.

ISO EN 11612 (2016)

EN-11612

Protection contre la chaleur et les flammes correspondant à des EPI de catégorie 2 dans les situations où il existe un besoin de vêtements offrant des propriétés de propagation de flamme

 limitée. Ainsi que des situations où le porteur peut être exposé à une chaleur émise par rayonnement, par convection ou par contact ou à des projections/éclaboussures de métal en fusion.

Les vêtements doivent satisfaire aux exigences générales spécifiées dans l’EN 13688 de 2013. Cette norme spécifie les exigences de performance relatives aux vêtements fabriqués avec des

matériaux souples, conçus pour protéger le corps humain, sauf les mains, contre la chaleur et/ou la flamme.

Pour la protection de la tête et des pieds, les seuls articles d’habillement de protection dans le domaine d’application de cette norme sont les guêtres, les cagoules et les couvre chaussures.

Pour être normé EN 11612, le vêtement doit répondre à plusieurs exigences :

  1. Résistance à la chaleur : Lorsque le vêtement est soumis à une température de 180° C, aucun des accessoires ou des étoffes utilisés dans le vêtement ne doit s’enflammer, ni fondre, ni rétrécir de plus de 5%.
  2. Propagation de flamme limitée : La variation dimensionnelle des matériaux tissés et non tissés ne doit pas être supérieure à 3%.
  3. Résistance à la traction : Elle doit être au minimum de 300 N.
  4. Résistance au déchirement : La résistance du matériau extérieur (sauf cuir et tricots) au déchirement doit être au minimum de 15 N.

EN 13034 (2009)

EN13034

Protection contre les produits chimiques, anti acide correspondant à des EPI de catégorie 3. Il existe plusieurs normes concernant les produits chimiques (type 1 à 6). Les vêtements de protection proposés par Diapason relèvent principalement du type 6.

Les vêtements de protection chimique à usage limité sont conçus pour être utilisés en cas d’exposition à de légères pulvérisations, aux aérosols liquides ou à basse pression, à de légères éclaboussures, contre lesquels une barrière totale contre la perméation des liquides (au niveau moléculaire) n’est pas nécessaire. Les combinaisons de protection (type 6) couvrent et protègent au moins le tronc et les membres.

EN 1149-5

en-1149-5

Protection propriétés électrostatiques correspondant à des EPI de catégorie 2. Le corps humain a une résistivité volumique suffisamment faible pour agir comme conducteur et s’il est isolé de la terre, il peut accumuler des charges électrostatiques.

La charge peut être produite par électrification par contact, par exemple en marchant sur un plancher isolant ou en touchant un équipement ou des matériaux chargés.

Le potentiel électrostatique peut avoir de graves conséquences sur le personnel chargé car il peut être suffisamment élevé pour engendrer des étincelles de décharges dangereuses.

Dans le cas où le port de vêtements de protection à dissipation électrostatique a été estimé nécessaire lors d’une évaluation des risques, des vêtements conformes aux exigences de la présente norme peuvent convenir.

Cette norme assure la dissipation des charges électriques à travers le vêtement et permet d’éviter les étincelles pouvant provoquer un incendie.

Attention : ces exigences ne sont pas suffisantes dans les atmosphères inflammables enrichies en oxygènes, ni pour la protection contre les tensions de secteur. La présente norme européenne n’est pas non plus applicable pour la protection contre les tensions du secteur.

IEC 61482-2 (Mai 2018)

IEC-61482

On retrouve cette norme lors de travaux sous tension où les vêtements de protection contre les dangers thermiques d’un arc électrique sont nécessaires.

Un arc électrique est une décharge (par l’air) d’électricité haute ou basse tension, et ce, entre des éléments conducteurs. Ce risque se produit surtout lors de l’entretien d’installations électriques. Un arc électrique est généralement la conséquence d’une erreur humaine (par ex. en faisant tomber des outils entre des pièces sous tension d’une installation).

Comment se protéger contre un arc électrique ?

Il faut effectuer une analyse des risques et privilégier la prévention et la sensibilisation au risque d’arc électrique. Cela doit rendre les conditions de travail plus sûres et il est important de réduire autant que possible les niveaux d’énergie. Le fait de modifier les procédures de travail peut également avoir un effet positif sur les risques possibles. Ces actions ont pour but de diminuer au strict minimum le risque résiduel d’arc électrique. Des EPI sont le seul moyen de se protéger contre ces risques résiduels.

Pour choisir les vêtements de protection appropriés et autres EPI, il faut effectuer une analyse des risques pour mesurer l’énergie incidente potentielle qui peut être dégagée par un arc électrique et à laquelle un employé peut être exposé.

Plus de 60 % des blessures se produisent au niveau de l’avant bras et des mains. 50 % des blessures se situent sur la tête. Le torse et les jambes sont touchés dans moins de 10 % des cas.

logo diapason vêtement professionnelRetrouvez sur Diapason des tenues de travail normées Multirisques avec des EPI de catégories 2 et 3 pour une bonne protection en zone Atex (atmosphère explosive), pour des travaux sous tension, avec des risques électrostatiques, …